Espèces envahissantes : Une surveillance rigoureuse est essentielle à la détection et à la prévention


Le technicien en environnement de l’Autorité portuaire collabore à la protection de la vie marine

Caitlin Smith, technicienne en environnement pour l’autorité portuaire de Prince Rupert, contribue de diverses manières à la préservation des habitats marins de la côte nord, en particulier lorsqu’il s’agit de surveiller les espèces envahissantes. (Photo : Michael Ambach)

Contenu alimenté par :

Le 10 mai. 10, 2021 6:00 a.m. | IMPRESS

La mission permanente de préservation de la vie aquatique dans l’environnement marin du nord de la Colombie-Britannique est un énorme effort collectif, et l’une des personnes au cœur de cet effort est la biologiste Caitlin Smith. En tant que technicienne de l’environnement de l’autorité portuaire de Prince Rupert, elle contribue de diverses manières à la préservation des habitats marins de la côte nord, notamment en ce qui concerne la surveillance des espèces envahissantes.

Chaque année, le port participe auprogramme sur les espèces aquatiques envahissantes . Le programme « Settlement Plate », qui surveille les tuniciers et les bryozoaires envahissants, en est une composante majeure. De juin à septembre, M. Smith aide à déployer des dizaines de plaques dans les marinas de Prince Rupert, Port Edward, Metlakatla et Lax Kw’alaams. Ces dispositifs simples consistent en un disque en PVC propre et plat, fixé à une brique pour le maintenir en équilibre à un mètre sous l’eau, là où se trouvent les espèces cibles. Les plaques sont suspendues aux quais où les invertébrés flottants se déposent. Au bout de trois mois, ils sont ramenés à la surface et analysés pour détecter d’éventuelles espèces envahissantes.

Un autre élément du programme sur les espèces aquatiques envahissantes concerne la surveillance du crabe vert européen, et des travaux sont en cours pour mettre en place un vaste programme de surveillance sur la côte nord. M. Smith participe à la surveillance de la présence de larves de crabe vert européen en prélevant chaque saison des échantillons de zooplancton dans différents endroits de la région.

« La surveillance des espèces aquatiques envahissantes est importante pour la protection de la côte nord, car elle permet aux scientifiques de détecter la présence d’espèces envahissantes nuisibles avant qu’elles ne commencent à avoir un impact écologique et économique », explique M. Smith. « L’atténuation ou l’éradication des espèces aquatiques envahissantes est incroyablement difficile et c’est pourquoi la détection précoce est essentielle pour aider à prévenir leur propagation et à les contenir.

La collaboration est essentielle dans les efforts de surveillance de l’environnement

La côte nord de la Colombie-Britannique n’a pas connu de problèmes majeurs avec les organismes aquatiques envahissants jusqu’à présent, mais certaines espèces aquatiques envahissantes sont présentes sur les côtes centrale et sud, à Haida Gwaii et dans le sud-est de l’Alaska. Le programme sur les espèces aquatiques envahissantes vise à permettre à la côte nord d’avoir une longueur d’avance sur cette menace. L’autorité portuaire de Prince Rupert collabore avec de nombreux organismes et groupes, dont Pêches et Océans Canada, le programme d’écologie côtière appliquée du Coast Mountain College et les Premières nations locales, afin de surveiller de près l’abondante vie marine de la région et ses habitats.

« La collaboration est essentielle pour établir des programmes de surveillance plus robustes qui permettent d’utiliser le plus grand nombre de ressources possible. Sans cette collaboration, nos nombreux programmes de surveillance environnementale au port de Prince Rupert ne seraient pas ce qu’ils sont aujourd’hui ».

Pour en savoir plus sur la gestion environnementale du port de Prince Rupert et sur les efforts déployés pour protéger la vie marine, consultez le site rupertport.com/sustainability (en anglais).

Voir plus de nouvelles

Nouvelles
janvier 18, 2024

Le port de Prince Rupert traitera 23,5 millions de tonnes de marchandises en 2023, soit une baisse annuelle de 5 %.

L'Administration portuaire de Prince Rupert (APPR) a annoncé aujourd'hui que 23,5 millions de tonnes de marchandises ont été transporté par le port de Prince Rupert en 2023, soit cinq pour cent de moins que les volumes de 2022.

Lire la suite
Nouvelles
décembre 6, 2023

L’Administration portuaire de Prince Rupert signe un protocole d’accord mondial sur les couloirs de navigation verts multiportuaires et multijuridictionnels

L'Administration portuaire de Prince Rupert (APPR) a signé le protocole d'accord mondial sur les corridors de transport maritime écologique multiportuaire afin d'établir des corridors internationaux de transport maritime écologique de la côte Ouest du Canada vers l'Asie et le Moyen-Orient.

Lire la suite