Prendre des précautions pour construire un meilleur avenir au port


Rencontrez la personne qui veille à ce que les projets Gateway respectent les réglementations environnementales spécifiques.

Jack Smith, directeur de la planification et de la conformité environnementales pour l’autorité portuaire de Prince Rupert, a aidé le port à devenir un leader en matière de gestion environnementale en Amérique du Nord. (Photo : Michael Ambach)

Contenu alimenté par :

Le 3 mai. 3, 2021 6:00 a.m. | IMPRESS

Aucun projet d’envergure ne peut être mis en œuvre dans le port de Prince Rupert sans faire l’objet de multiples évaluations. Jack Smith, directeur de la planification et de la conformité environnementales de l’autorité portuaire de Prince Rupert, est la personne qui mène la charge en ce qui concerne les aspects environnementaux.

En tant que représentant réglementaire de l’autorité portuaire, M. Smith aide l’autorité portuaire de Prince Rupert à maintenir son engagement en faveur du développement durable en mettant en œuvre les plans de gestion, la politique fédérale et les conditions réglementaires liées aux performances environnementales de la porte d’entrée. Cela signifie qu’il faut examiner les incidences possibles sur la qualité de l’eau et de l’air, sur la végétation, sur la faune et sur leurs habitats.

« Nous devons prendre en compte et évaluer chaque aspect d’une opération, afin de nous assurer que les règles sont respectées, que les risques potentiels sont identifiés et atténués, et que tout est mis en œuvre pour protéger les écosystèmes qui constituent notre passerelle », explique M. Smith.

Le processus de planification qui nous protège tous

Le rôle de M. Smith consiste notamment à veiller à ce que les projets de développement respectent les normes rigoureuses établies par la législation environnementale du gouvernement du Canada, y compris la loi sur les études d’impact. Bien que de nombreux facteurs pèsent sur les décisions finales concernant la réalisation des projets, M. Smith est chargé de veiller à ce que le respect de l’environnement soit intégré tout au long des processus de planification et de réglementation. Il s’agit notamment d’assurer la coordination avec d’autres agences gouvernementales également chargées de la surveillance réglementaire et de veiller à ce que les réactions, les préoccupations et les intérêts des populations autochtones et du public soient pris en compte.

Quelles que soient la taille et l’ampleur du projet, M. Smith et son équipe appliquent les mêmes compétences en matière de réflexion critique et d’évaluation des preuves scientifiques, dans le but de garantir que les actifs qui contribueront à la croissance et à la diversification du port n’auront pas d’effets néfastes sur l’environnement.

« Nous avons une obligation légale de veiller à ce que les procédures soient respectées et que toutes les exigences soient satisfaites, mais nous avons également une obligation sociétale envers notre communauté de protéger les lieux où nous vivons et travaillons », a déclaré M. Smith. « Nous voulons que notre port soit soumis aux normes les plus strictes afin d’assurer sa viabilité opérationnelle à long terme et de permettre aux habitants de la côte nord de continuer à en profiter ».

Pour en savoir plus sur l’engagement de l’autorité portuaire de Prince Rupert en matière de durabilité environnementale, consultez le site rupertport.com/sustainability.

Voir plus de nouvelles

Nouvelles
janvier 18, 2024

Le port de Prince Rupert traitera 23,5 millions de tonnes de marchandises en 2023, soit une baisse annuelle de 5 %.

L'Administration portuaire de Prince Rupert (APPR) a annoncé aujourd'hui que 23,5 millions de tonnes de marchandises ont été transporté par le port de Prince Rupert en 2023, soit cinq pour cent de moins que les volumes de 2022.

Lire la suite
Nouvelles
décembre 6, 2023

L’Administration portuaire de Prince Rupert signe un protocole d’accord mondial sur les couloirs de navigation verts multiportuaires et multijuridictionnels

L'Administration portuaire de Prince Rupert (APPR) a signé le protocole d'accord mondial sur les corridors de transport maritime écologique multiportuaire afin d'établir des corridors internationaux de transport maritime écologique de la côte Ouest du Canada vers l'Asie et le Moyen-Orient.

Lire la suite